Retour au Racine

Ça fait quelques jours maintenant que nous vous parlons d’Andromaque (un amour fou), cette pièce qui mêle classique et contemporain. On vous a présenté le spectacle, son metteur en scène, sa troupe… C’est bien beau, mais qu’en est-il de notre cher Jean Racine ?

 

L’ascension sociale

Eh bien, notre cher Jean est un personnage qui a connu une ascension sociale fulgurante. Né en 1639 d’une famille bourgeoise-modeste, il est orphelin dès l’âge de 3 ans. Puis il est recueilli par ses grands-parents paternels ; son grand-père décède à son tour.

© Giphy

Il est envoyé dans sa famille maternelle, qui le fait admettre au couvent janséniste (astérisque)(doctrine catholique née à la même époque, qui se caractérise par une grande rigueur spirituelle) de Port-Royal (fans de Game of Thrones, calmez vos ardeurs, le trône de fer n’est pas là !).

© Giphy

Et rentrer à la Petite Ecole (collège) pour une personne issue d’une famille bourgeoise-modeste, c’est déjà pas mal. Mais ce n’est que le début de l’ascension pour Racine ! A Port-Royal, il y étudie les langues et textes anciens (latins mais aussi grecs, n’y verriez-vous pas par hasard un rapport avec une certaine pièce antique ?) et le français. A la sortie du lycée, il se débrouille sans Parcours Sup pour fréquenter les milieux littéraires et mondains, qui lui permettent de rencontrer des petits auteurs, pas grand-chose, Boileau, La Fontaine, Molière… Des auteurs qui n’ont certainement pas marqué la littérature française.

© Giphy

L’écrivain

C’est le début de la dramaturgie pour Racine : La Thébaïde (représentée par la troupe de Molière, rien que ça), Alexandre le Grand… Mais surtout, en 1667, Andromaque, son premier grand succès. Pendant les 7 années suivantes, il enchaîne les pièces à succès : Bérénice, Bajazet… C’est la réussite ultime en 1673 : monsieur rentre à l’Académie française. Et dire que j’étais contente de ma mention au bac L…

Puis subitement, en 1677, il arrête la dramaturgie et le monde du théâtre. Mais le Pôle Emploi de l’époque est plutôt efficace puisqu’il devient historiographe de Louis XIV.

© Giphy

Mais finalement, au bout de 10 ans, sur une demande, il revient. Mais il laisse derrière lui les histoires tirées du monde antique pour les deux tragédies bibliques que sont Ether et Athalie. Elles marquent la fin de sa carrière ; Jean Racine décède à Paris en 1699.

© Giphy

Ce qu’on retient

C’est Andromaque qui a lancé sa carrière. Et c’était un auteur de génie.

© Giphy

 

AM.

Venez voir notre article sur le Quatrième Mur ! 

Retrouvez le Projet Quatrième Mur sur Facebook, Twitter, Instagram et sur le Blog !